• Burns Night

                   Burns Night

    Un peu plus de trois semaines après Hogmanay, voilà une autre festivité qui a lieu ces jours-ci en Ecosse et dont je voudrais vous parler aujourd'hui: la Burns Night.

    Chaque année autour du 25 janvier, jour de son anniversaire, les Ecossais et les expatriés partout dans le monde célèbrent  la vie et l'oeuvre de celui qu'ils considèrent comme le Shakespeare écossais: le poète Robert (Rabbie) Burns.

                                 Burns Night

    Pendant sa courte vie – Burns meurt en 1796 à l'âge de 37 ans – "The Bard of Ayrshire" a écrit de nombreux poèmes et paroles de chansons qui, de nos jours, sont appris à l'école et sont encore très populaires ("My luve is like a red red rose", "Tom o' Shanter"). Si vous avez lu mon billet sur la Saint Sylvestre en Ecosse, vous avez pu écouter la version chantée d'un de ses fameux poèmes "Auld lang syne".

    Les Ecossais se réunissent donc pour célébrer leur poète national autour du Burns Supper, un repas formel ou informel, souvent organisé par des clubs et associations ou proposé par des restaurants mais qui est aussi fêté en famille.        

      

    Le haggis, pièce centrale du Burns Supper     

    Le haggis et Burns sont étroitement liés depuis que Burns a écrit en 1786 une ode au haggis intitulée "Address to a Haggis".    

     

                                     Burns Night       

                            

                   Burns Night

     

    Le haggis, c'est quoi ? 

    Le haggis est le plat national des Ecossais. Cette sorte de grosse saucisse étrange est une panse de mouton remplie de coeur, poumons et foie de mouton hâchés ainsi que de rognons, d'oignons, de farine d'avoine, de l'orge et d'épices. Il existe également une version sans viande pour les végétariens. 

    Elle est réchauffée dans de l'eau chaude et on la mange traditionnellement accompagnée de purée de pommes de terre, de navets et d'un verre de whisky.  

     

    Le Burns Supper suit un cérémonial qui est partout le même

    Après l'accueil des invités par l'hôte, la soirée est inaugurée par 

    The piping of the haggis:

     

                 Burns Night

     

    Les invités sont priés de se lever (sur la photo ils ne le font pas mais dans la vidéo qui suit) pour accueillir le haggis qui, accompagné par un joueur de cornemuse, est apporté sur un plateau par le chef de cuisine qu'il le dépose ensuite sur la table centrale. 

     

    Address to the haggis (Ode au haggis) 

    Le maître de cérémonie récite le fameux poème de Burns "Address to a haggis" dans lequel il célèbre le haggis comme le "Great chieftain o' the pudding-race", "le chef suprême des puddings". Lorsque le réciteur arrive au vers "His knife see rustic Labour dight, an' cut you up wi' ready slight!" ("Un rude homme de labeur essuie sa lame, et te tranche d'un coup de main habile"), il prend un couteau et fait plusieurs entailles dans le haggis chaud dont s'échappe alors de la fumée. 

     

                   Burns Night

       

    Toast to the haggis: 

    A la fin du poème,  les invités se lèvent et tous portent un toast en disant "the haggis". Le haggis est ensuite reconduit dans la cuisine pour être préparé pour le repas.

     

    Le repas traditionnel comprend: 

    Entrée: Cock-a-leekie soup (soupe aux poireaux avec fond de volaille). 

    Plat principal: haggis, mashed tatties and neeps (haggis, purée de pommes de terres et purée de rutabaga)             

    Dessert: Tipsy Laird (whisky trifle) ou cherry trifle, puis oatcakes (galettes d'avoine) et fromage accompagnés de whisky. 

                                            Burns Night

                                                            Cherry trifle 

     

    Après le repas, on continue à réciter des poèmes et à chanter des chansons de Burns. 

    Le repas se termine avec le chant de la chanson Auld lang syne.

     

    Je vous mets une petite vidéo pour que vous puissiez vivre cette cérémonie en direct. C'est normal si vous ne comprenez rien au poème, c'est du Scottish, c'est la mise en scène qui est intéressante. 

     

                      

     

                             Address to a Haggis - Robert Burns

                             Fair fa' your honest, sonsie face,
                             Great chieftain o' the pudding-race!
                             Aboon them a' ye tak your place,
                             Painch, tripe, or thairm :
                             Weel are ye wordy o'a grace
                             As lang's my arm.

                            The groaning trencher there ye fill,
                            Your hurdies like a distant hill,
                            Your pin wad help to mend a mill 
                            In time o'need,
                            While thro' your pores the dews distil 
                            Like amber bead.

                            His knife see rustic Labour dight, 
                            An' cut you up wi' ready sleight, 
                            Trenching your gushing entrails bright,
                            Like ony ditch;
                            And then, O what a glorious sight,
                            Warm-reekin', rich!

                            Then, horn for horn, they stretch an' strive:
                            Deil tak the hindmost! on they drive, 
                            Till a' their weel-swall'd kytes belyve
                            Are bent like drums;
                            Then auld Guidman, maist like to rive,
                            Bethankit! hums. 

                            Is there that owre his French ragout
                            Or olio that wad staw a sow,
                            Or fricassee wad make her spew 
                            Wi' perfect sconner,
                            Looks down wi' sneering, scornfu' view
                            On sic a dinner?

                            Poor devil! see him owre his trash, 
                            As feckless as wither'd rash,
                            His spindle shank, a guid whip-lash;
                            His nieve a nit;
                            Thro' bloody flood or field to dash,
                            O how unfit! 

                            But mark the Rustic, haggis-fed,
                            The trembling earth resounds his tread.
                            Clap in his walie nieve a blade,
                            He'll mak it whissle; 
                            An' legs an' arms, an' heads will sned,
                            Like taps o' thrissle. 

                            Ye Pow'rs, wha mak mankind your care,
                            And dish them out their bill o' fare,
                            Auld Scotland wants nae skinking ware
                            That jaups in luggies;
                            But, if ye wish her gratefu' prayer
                            Gie her a haggis! 

    Burns Night

    Si vous êtes fan de Robert Burns, voici une sacoche dans le tartan "Auld Lang Syne" nommé d'après le célèbre poème du poète. Disponible chez Jenny's Tartan Bags.

    Et si vous habitez à Paris ou dans les environs, un Burns Supper aura lieu le 1er février dans le 17ème.

     

                       Burns Night

     

      

    « C'est les soldes à la friperieGhillie shirt et carreaux »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    18
    Mardi 28 Janvier 2014 à 22:05

    J'adore ce genre d'articles ! C'est toujours très intéressant et cela m'a permis d'apprendre beaucoup de choses que j'ignorais jusqu'à présent. Je serais curieuse de participer au repas traditionnel ! Bises :)

    17
    Mardi 28 Janvier 2014 à 10:36

    @Claire: ça fait deux fois en peu de temps que j'entends parler du Comptoir Irlandais, je vais aller voir ce qu'ils font exactement et peut-être en parler sur le blog. Oui, le haggis en boîte, j'ai vu ça, ils en parlaient d'ailleurs dans le reportage, c'est avec cette farce que les cuisiniers reconstituaient le haggis pour la fête. C'est vrai, je vais aussi faire une recherche sur le net pour voir si je trouve la recette.


    @Sigilla: Héhé, contente de voir que je te donne toujours des idées pour occuper tes journées ! Tiens-moi au courant.

    16
    Mardi 28 Janvier 2014 à 09:23

    Très intéressant! Il faut que je cherche sur Tokyo pour voir, il doit bien avoir un restaurant écossais. J'avoue que ce haggis m'intrigue. Il faut que je goûte!

    Sinon, très intéressant comme article! Je ne connaissais pas du tout cette fête. Merci!

    15
    Lundi 27 Janvier 2014 à 13:44

    J'en ai trouvé au Comptoir Irlandais, du haggis en boîte, mais je ne suis pas sûre qu'ils aient du haggis végétarien. Cela dit, on doit pouvoir trouver une recette pour le faire sur internet, non? (je chercherai parce que c'est vrai que la viande et tt ca, sans être totalement végétarienne, j'essaie de limiter)

    Par contre j'ai pas fait la soupe de poireaux, ni le bon dessert (à vrai dire je ne savais pas ce que c'était; j'ai fait un carrot cake à la place).

    14
    Lundi 27 Janvier 2014 à 11:29

    J'ai appris plein de choses en lisant ton article ! 

    Des bisous.

    13
    Lundi 27 Janvier 2014 à 11:21

    Ah oui ? C'était une bonne idée pour la faire découvrir à tes amis. Comment as-tu eu du haggis? Tu l'as commandé sur un eshop ? On a regardé en Angleterre chez Tesco et Asda mais on en a jamais trouvé, en tout cas pas le haggis végétarien. Eh puis tu as certainement raison, le haggis n'est pas pire que du boudin noir par exemple (si on aime) ! On a seulement mangé de la soupe aux poireaux et on a fait une petite dégustation de whisky. Et le soir, il y avait un reportage à la BBC qui montrait comment la Burns Night était fêtée par les expats un peu partout dans le monde, c'était vraiment très intéressant.


    Bises.

    12
    Lundi 27 Janvier 2014 à 11:06

    Super ton article!!

    Pour la première fois depuis que je suis rentrée d'Ecosse, j'ai organisé un Burns Supper chez moi, et il a eu du succès!

    C'était une bonne occasion de faire découvrir le haggis aux copains et de déguster un bon whisky...

    Aux filles un peu frileuses des commentaires précédents, c'est vraiment bien meilleur que ça n'en a l'air ;-)

    Bises

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Dimanche 26 Janvier 2014 à 21:34

    Very interesting! Merci pour cette découverte !

     

    10
    Dimanche 26 Janvier 2014 à 19:29
    Sylvie, Enfin moi

    Cela doit être très original et sympa

    Bisous

    9
    Dimanche 26 Janvier 2014 à 13:15
    lalydo

    Ce doit être très sympa!

    8
    Dimanche 26 Janvier 2014 à 11:59

    Une bonne occasion de faire la fête et manger du haggis, j'adore!

    7
    Dimanche 26 Janvier 2014 à 10:27

    @Coline: Vous n'avez pas une succursale en Ecosse pour que tu ailles y faire un tour un jour ? C'est vrai que par rapport aux plats français, en Ecosse c'est plutôt copieux et souvent assez lourd. On y accompagne par exemple les lasagnes de salade de choux ET de frites !!! La première fois que j'ai vu ça à l'hôtel où je travaillais, j'ai dit au chef cuisiner "Mais vous êtes fous, on ne peut pas manger des lasagnes avec des frites !" Il n'y voyait pas de problème, pour lui, c'était normal ! Bisous.


    @Dev: Moi aussi, je suis végétarienne donc je n'ai jamais mangé le vrai haggis, mais la version sans viande est très bonne. Bises.

    6
    Samedi 25 Janvier 2014 à 21:58

    Je ne connaissais pas, encore une fois, j'apprends plein de choses su ton blog; Mais bon, la panse de mouton et le repas traditionnel, c'est un peu trop pour moi :-) :-) Besos from Belgium.

    5
    dev
    Samedi 25 Janvier 2014 à 16:08

    hello miss

    je connaissait pas tout ca tu m'apprend des choses par contre le haggis non merci je susi vegetarienne ><  même si je l'était pas je croit que j'aurait pas pu lool

    bis

    http://devsnochaos.blogspot.fr/

    4
    Samedi 25 Janvier 2014 à 13:50

    Je n'ai jamais goûté le vrai haggis non plus, mais la version végétarienne n'est pas mal du tout (c'est fait avec des lentilles). On vient de manger de la soupe aux poireaux (mais sans fond de volaille, nos poules ne risquent rien avec nous) accompagnée de whisky, of course. Là, je suis en train de décongeler des cerises du jardin pour notre 4 heures. Eh oui, on fait aussi la fête, à notre façon !  

    3
    Samedi 25 Janvier 2014 à 13:36

    merci pour la découverte !

    pour le menu, je passe mon tour pour la haggis, mais je prendrais bien la soupe et tous les desserts ! ;)

     

    2
    Samedi 25 Janvier 2014 à 11:24

    Merci à toi Isa et bon week-end.

    1
    Samedi 25 Janvier 2014 à 11:12

    Merci pour cet article super intéressant ! J'ai adoré le lire :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :