•  

      

    Suite à mon dernier article, j'ai décidé de ne pas vous répondre individuellement pour une fois mais de faire plutôt un petit essayage et ainsi de répondre à quelques unes des questions posées dans vos nombreux commentaires dont je vous remercie beaucoup.

     

    Premier constat: ces collants open toe ne vous ont pas laissées indifférentes. La plupart d'entre vous ne les connaissait pas hormis Pinasotte qui en possède deux paires et ne pourrait plus s'en passer.

     

    La majorité d'entre vous trouvait ces collants bien pratiques mais se demandait s'ils étaient faciles à porter.

     

    Ainsi quelques-unes ne voyaient pas l'intérêt de porter des collants pour avoir chaud et d'avoir les orteils gelés. D'autres les trouvaient pratiques pour des soirées chics pour porter des escarpins ouvertes ou bien pour le printemps quand on a envie de porter des jupes avec des chaussures ouvertes sans devoir afficher ses jambes blanches.

     

    D'autres les rejetaient exactement pour cette raison: la différence de couleur entre les jambes et les orteils même avec un collant chair ferait trop étrange.

     

    Un avantage mis en avant: aucun risque que le grand orteil abîme les collants ou qu'il soit à son tour abîmé par le collant.

     

    Beaucoup rejetaient l'idée de porter des collants comme vu dans le défilé de Nina Ricci, c'est-à-dire des collants foncés avec le bout des pieds clairs qui dépassent, parce que ça fait vraiment "trop bizarre".  Je n'aime pas non plus et les préfère également couleur chair.

     

    Deux personnes voulaient savoir s'ils étaient confortables et je peux dire qu'ils sont très confortables et qu'on ne les sent absolument pas entre les orteils.

     

    Voila un petit résumé de vos réactions.

     

    J'ai donc joué le cobbaye aujourd'hui et j'ai essayé différentes chaussures pour voir si ces collants sont vraiment utiles.

     

    D'abord une vue d'ensemble avec le collant et les orteils à l'air. On ne voit pas trop la différence de couleur, je trouve.

     

    jambes

         

      Et voici la série avec les différentes chaussures. Je dois dire que je suis de nature frileuse et que j'ai presque toujours les pieds froids, d'où les orteils rouges.  

      BILD0073

     

    BILD0075

     

    BILD0077

     

    BILD0081

       

    BILD0082

     

     

    BILD0079.JPG

         

    Vous pouvez constater que pour certaines chaussures le résultat est plus résssi que pour d'autres.

     

    Si vous êtes intéressées par ce genre de collant, je vous conseille d'en trouver qui possèdent trois ouvertures, c'est-à-dire une exprès pour le petit orteil .

     

    tightsplease.co.uk 

     

    De cette manière vous évitez que le collant ne glisse comme on peut le voir sur la photo précédente.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    55 commentaires
  •    En raison de grèves des dernières semaines, nous nous sommes rendus assez souvent à Amiens ce dernier temps où nous avons mangé dans deux restaurants aux traditions culinaires différentes.

    epicerie italienne amiens 

    Le premier était un restaurant italien qui fait en même temps épicerie. On peut y acheter toutes sortes de spécialités italiennes imaginables, des alcools, des biscuits mais aussi des produits frais comme du jambon et du fromage.

    Ils font également traiteur et on peut acheter des portions des plats du menu pour les rechauffer à la maison. Tout est cuisiné avec des produits frais, les pâtes sont également faites maison. Il faut dire que tous les plats servis au restaurant sont pré-préparés et rechauffés au four ou au micro-ondes.

     

    Nous y avons déjà été en août et comme nous avions trouvé le cadre agréable et les plats bons, sommes donc retournés une deuxième fois. Il y avait toute une sélection de plats de pâtes comme plats du jour mais aussi des salades et des sandwichs. Nous avons opté pour des lasagnes à 9.95€, moi aux aubergines, mon mari aux fromages (gorgonzola etc.) et une demie bouteille de Chianti à 7.95€.

       

    epicerie italienne amiens 

     

     epicerie italienne amiens

     

     

     

    Contrairement à notre première visite, nous avons été très deçus cette fois-ci. Les portions étaient vraiment trop petites, surtout celle de mon mari.  Il faut dire qu‘heureusement il y avait du pain et puis le vin pour nous caler, sinon on aurait encore eu faim en sortant. Côté goût, j'ai été bien déçue. Aucune feuille de basilic frais et je n'ai pas vraiment eu un goût d'aubergine non plus. Petit plus, la salade au vinaigre balsamique.

     

    Il est donc conseillé de pendre une entrée, mais du coup je trouve que le prix pour le plat principal excessif. Je voulais prendre plus de photos mais après cette déception, on n‘y retournera plus.

     

    L'Epicerie Italienne

    2, rue Henri-Barbusse
    80000 Amiens
    Tél : 03 22 72 49 52

     

     

     

         restaurant indien amiens 

    J‘adore la cuisine indienne et j‘en fais très régulièrement à la maison. La semaine dernière, on a donc changé pour un restaurant indien, l'Indien. J‘avais vu sur internet qu‘il font le menu du midi à 10,50€, mais comme on y a été un samedi, on n‘a pas pu profiter de cette formule.

     

     restaurant indien amiens

     

    Nous avons été très bien accueillis et j‘ai eu la permission de prendre des photos sans problème. Le cadre est encore assez traditionnel mais on m‘a dit que tout changera l‘année prochaine pour faire une déco qui allie le moderne et le traditionnel. Le restaurant est tenu par des Indiens et les chefs sont également Indiens.

     

     restaurant indien amiens

     

    En amuse bouche on nous a tout de suite été apporté un chapatis aux herbes, qui était très bon.

     restaurant indien amiens

     

    En entrée, nous avons choisi un assortiment de beignets aux différents légumes  avec sauces pour 2 personnes à 9.00€. 

      restaurant indien amiens 

     

     restaurant indien amiens

       

    Malheureusement on n‘a eu que deux cuillères pour les trois sauces (sucréé, pimentée et à la menthe) qui étaient par ailleurs excellentes. Les beignets par contre n‘avaient pas beaucoup de goût, impossible de savoir de quels légumes ils s‘agissait. On nous avait conseillé le pain nan au fromage (3.50€) fait maison en accompagnement et il était par contre excellent.

     

     restaurant indien amiens

     

    Pour les plats principaux, nous avons pris un Bombay Aloo à 6€ (Pommes de terres à la poêle avec sauce curry et tomate) et un Aloo Palak 7€ (Curry aux épinards et pommes de terre) pour moi. Comme les plats comportaient des pommes de terre, nous n‘avions pas commandé du riz (3€). Mais il nous a ensuite été offert par la maison.

     

    restaurant indien amiens 

      Bombay Aloo

     

     restaurant indien amiens

      Aloo Palak

     restaurant indien amiens 

    Il faut malheureusement dire que leurs plats principaux manquaient également du "wow factor", le petit truc en plus. Tout était bien frais et cuisiné à point et il y avait bien les épices présentes visuellement mais on ne les sentait pas. Et contrairement à mon mari, j‘ai eu sensiblement moins de pommes de terre et si on ne nous avait pas offert le riz, je serais restée sur ma faim aussi.

    Est-ce pour ne pas heurter trop notre palais d'Européen que les plats étaient plutôt fades pour une cuisine qui utilise à merveille toutes sortes d‘épices ? En tout cas si vous y allez et aimez les plats bien épicés, faites leur savoir. Et si vous y allez le week-end, je vous conseille du commander du riz avec vos plats (il est compris dans les menus en semaine).

    Encore une dernière remarque: on trouvait le prix des bouteilles de vin très élevés (autour de 14 € pour une bouteille, autour de 9 € pour une demi bouteille)

     

    Restaurant Indien

    24, Place Parmentier

    80000 Amiens

     

    Et une dernière photo: le lendemain du resto j‘ai fait mon propre Toovar dal (plat au lentilles jaunes), tomates, des oignons, du piment vert et toutes sortes d‘épices, accompagné d'un pain pitta.

     Rick Stein Toovar Dal

     

    Recette de mon livre favori de Rick Stein que je vous ai déjà présenté lors de la  Cérémonie des Awards 2010 et que je vous conseille vivement si vous aimez la vraie cuisine orientale et savez aussi lire des recettes en anglais.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    34 commentaires
  •  

    BILD0001

     

     

     

      J'ai gagné la semaine dernière sur le blog de Saminette un miroir de poche de vendu sur le site de Princesse Lolita. J'ai été évidemment toute contente car on peut compter sur les doigts de la main les fois où j'ai gagné quelque chose dans ma vie.

     

    Je lui est laissé mon adresse et elle m'a contactée le jour où elle a posté son courrier pour me dire que j'allais le recevoir bientôt. Et le lendemain j'ai bien trouvé l'enveloppe adressée à Miss Tartangirl dans ma boîte aux lettres. Mais en prenant l'enveloppe j'ai tout de suite remarqué une chose: elle était vide.

      

    Je l'ai ouverte et il y avait bien son petit mot et le plastique à bulles dans lequel elle l'avait enveloppé, mais point de miroir. Et en inspectant l'enveloppe de près, j'ai compris.

     

     Il s'agit d'une enveloppe agréée par la Poste qui possède sur ces côtés une bande prédécoupée pour en faciliter l'ouverture.

       

     

    BILD0003

     BILD0004

     

     

     

     Et le voleur en a bien profité pour l'ouvrir rapidement et prendre le miroir sans abîmer visiblement l'enveloppe.

      

    J'ai contacté Saminette pour lui dire que son courrier était bien arrivé mais que mon lot avait disparu. Elle était évidemment aussi déçue et désolée que moi.

    „Tant pis", me suis-je dit.

      

    Mais quelques jours plus tard j'ai reçu un email de Samia, dans lequel elle me faisait savoir que j'allais recevoir un autre miroir, envoyé cette fois par Princesse Lolita. Et il est arrivé jeudi, joliment emballé :

       

    BILD0118 

     

    BILD0119

      

    BILD0006

      

    BILD0007

     

     

    Cette petite histoire pour vous dire de vous méfier des voleurs de la Poste et de toujours bien emballer et assurer vos courriers s'ils comportent un objet de valeur.

      

    Mais aussi et surtout pour dire un très, très grand merci à Samia qui a été très gentille et très réglo dans cette affaire.

     

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    34 commentaires
  • riviere 

    Voici la suite de ma journée à Canterbury.

    Ci-dessous une petite carte pour vous permettre de situer les villes dont je vous ai parlé : 

       

    map 

     

     Après nos premières courses, il était déjà presque midi (eh oui, même avec le décalage horaire le temps passait vite) et nous sommes allés dans le centre ville pour manger dans le pub "The Cricketers" sur la St. Peter's Street où nous avions déjà bu une bière lors de notre dernière visite.  

     

    zone pieton

     

       

     

       

                               resto

     

     

          resto3

         

     

    The Crickerters Canterbury

                                   

    C'est un endroit très sympa avec de l'ambiance, (il y a de la live music le soir) où on sert des plats frais élaborés à partir de produits du coin. Malgré un choix très large, nous avons pris le fameux "Fish & Chips".

     

    Seul point négatif : comme tout est préparé à la commande on a dû attendre 30 minutes pour avoir notre plat et comme on avait très faim, j'ai complètement oublié de prendre une photo. Mais c'était très bon, très bonnes frites et de bons morceaux de poisson, meilleur que le "Best Fish&Chips shop in Canterbury" dont on parle sur le net et du coup nous recommandons ce pub.

     

     eglise2

     

     

    A côté du pub, en plein centre-ville il y a la St. Peter's church avec un clocher du 12ème siècle et son petit jardin à l'entrée.

    Et non loin de là, la maison la plus photographiée de Canterbury : The Weavers.

     

    weaver

       

    Cette maison avait été construite en 1500 pour y héberger des tisserands venant de Flandres et de France qui fuyaient la persécution religieuse et/ou cherchaient du travail. Ils étaient bien accueillis et jouissaient même de droits spéciaux et de privilèges.

    Comme l'Angleterre possédait beaucoup de laine mais pas la technologie pour la transformer, ces "strangers" (étrangers) comme on les appelait, sont devenus très importants pour l'économie locale comme ils apportaient

     avec eux tout leur savoir-faire.

     

    De nos jours on y trouve  "The Old Weavers Restaurant ". Je vous conseille vivement de cliquer sur ce lien, il y a de superbes photos de cet endroit très anglais avec également la liste des plats et même leurs photos.

     

    Mais l'attraction principale de Canterbury reste sa Cathédrale. 

    Pour vous dire tout de suite, on ne l'a pas visitée (l'entrée est à £ 8 pour un adulte) et je n'ai même pas pris de photos non plus. Mais j'ai quand-même pris en photo le "Christchurch Gate" datant de 1517, le porche à travers lequel on accède à la cathédrale.

     

     porte cathédrale

                            

    Pour terminer ma petite visite de Canterbury voici  les ruines du Château de Canterbury datant du 12ème siècle.

         castle canterbury

     

                              dessin castle

     

                                                                                                                

                          Il y a évidemment beaucoup plus à voir dans cette ville mais on y était allés pour faire du shopping et demain je vous présenterai enfin mes achats.

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    28 commentaires
  •   ujbon

       Comme la plupart d’entre vous sont rentrées de vacances, je voudrais évidemment vous parler de ma journée passée à Canterbury au lendemain de mon anniversaire.

    L’idée de partir nous est venue après avoir vu que les traversées Calais-Douvres avec P&O étaient à 26 € aller-retour. L’embarquement s’est fait à 6h10, et comme on a 1 heure de route pour y aller on s’est levés à 4h15 (dur, dur) pour y être à l’heure. La traversée dure 1h30 pendant laquelle on peut manger au resto à bord et faire son petit shopping « tax free ».

    Arrivée à 7h15 heure locale à Dover mais on a dû patienter 30 minutes pour accoster à cause d’un autre ferry qui avait du retard.

    cliffs of Dover

                                                       Vue sur les falaises de Dover

     Castle Dover-copie-1

    Une partie du port avec Dover Castle en haut des falaises.

    Pendant mon séjour en Ecosse de 2003 à 2006, j’ai travaillé en outre dans un restaurant-café de la chaîne de magasins Tesco. Les restaurants ouvrent à 8 heures du matin pour servir le fameux « English Breakfast » qui est composé de saucisse(s), œuf(s), bacon, haricots blancs en sauce tomate, champignons, hash browns (galettes de pommes de terre), tomates cuites et parfois du boudin noir. Plus du toast. Comme le Tesco à Dover est ouvert 24h/24 on y est allés directement pour prendre  notre petit-déjeuner.

    Comme nous ne mangeons pas de viande, nous nous sommes composé notre petit-déjeuner nous-mêmes. Une tranche de toast plus le beurre est à 30p, les autres ingrédients sont à 40p pièce. Nous avons pris un œuf sur le plat, des haricots, des champignons, une saucisse  végétarienne et un hash brown (galette de pommes de terre râpées). Plus le thé  (1 tasse et demie) ce petit déjeuner nous est revenu à £3.20 par personne.

     Breakfast

     

    Les Britanniques mangent beaucoup de chips ou "crisps" comme ils disent, souvent en accompagnement du déjeuner à midi à la place des frites (et parfois en même temps). Je n'ai pas pu m'empêcher de prendre une photo de leur rayon chips. Je ne sais pas combien il y en avait de sortes mais je pense que ça frôlait la centaine (les rayons perpendiculaires sur la droite contenaient également des chips). Avez-vous déjà vu un pareil rangement en France ?

       rayon chips

      

    Après notre petit-déjeuner nous sommes partis direction Canterbury qui se trouve à 30 minutes en voiture de Dover. On est d’abord passés chez TK maxx un peu à l’écart du centre-ville. Je vais vous présenter cette chaîne de magasins une autre fois mais sachez déjà qu’ils vendent des pièces uniques de marques à des prix défiant toute concurrence. C’était un de mes magasins préférés en Ecosse mais le choix est plutôt décevant à Canterbury et à part cet anticerne à £2.99 au lieu de £4.99 je n’ai rien trouvé.

    concealerbon

    A côté de TK maxx se trouve Matalan, une autre chaîne de magasins de vêtements présente partout en Grande-Bretagne. On est obligé d’avoir leur carte pour y faire ses courses mais j’ai toujours la mienne de mon temps en Ecosse. J’y ai trouvé deux colliers, celui avec la clé était réduit de £5 à £2.50 et l'autre avec le camée réduit de £10 à £5.  J’ai trouvé exactement le même plus tard chez Topshop pour £12. 

    clé3

     

    collier camey 

     

      J’y ai acheté également cette robe ou T-shirt long Union Jack à paillettes, réduit de £10 à £5 . J'en ai fait une série de photo que je vous montrerai plus tard.

     BILD0245 

      La suite de mon séjour et de mes achats demain.

     

    Most of you are back from holidays and I would at last tell you about my day spent in Canterbury the day after my birthday. We decided to make a trip to England after receiving an email telling us that we could get crossings at 26 € return. We had to get up at 4.15 am to take the first ferry that embarked at 6.10 am at Calais. The journey took 1h30 during which you can make you tax free shopping or have a breakfast on board. After a 30 minutes wait in the harbour we arrived in Dover at 7.45am local time.

    During my stay in Scotland, I also worked as a supervisor in a cafeteria of the supermarket chain Tesco. So we knew that we could get a real English breakfast at Dover’s Tesco's. We chose to take a vegetarian sausage, a fried egg, beans, mushrooms and a hash brown and together with a pot of tea and a slice of toast and butter we paid £3.20 each.

    The British love their crisps and I had to take a picture to show you the variety of different crisps Tesco offers in its supermarkets.

    Now that we had something in our stomach, we went to Canterbury that is a 30 minutes ride from Dover. First we went to TK maxx, my favorite shop when I stayed in Scotland. They sell branded items from last or even the current season for up to half of the original price. But unfortunately the Canterbury shop is not very well stocked so I only bought this dark circle corrector.

    Next stop Matalan. You need a shop card to buy there but I still have my card from my stay in Scotland. I bought two necklaces, each half price and a Union Jack dress of which I will show you more photos later on.

    To be continued tomorrow.

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    32 commentaires
  •  

    lafayetta

     

    Après un arrêt au stand hier pour m’approvisionner en vêtements, reprenons la route parisienne aujourd’hui.

     

     lafa

     

    Après l’étage Designermode je suis montée à l’étage Tendenzmode (désolée, j’avais pris le plan en allemand ; est -ce pour cela que je n’ai pas trouvé les macarons ?) avec des vêtements plus abordables pour nos petites bourses.

     J’ai plutôt fait un parcours de reconnaissance (de marques) que d’essayage comme je n’ai pas de marque préférée et de toute façon je n’avais aucune intention d’acheter. Et voilà qu’il était déjà 11h30 et comme je m’étais donné rendez-vous avec Célia pour 13 heures à l’Hôtel de ville, je suis sortie dans la rue.  

    Et quel changement ! Les rues étaient  bondées et ça n’arrêtait pas de klaxonner. Du coup je me suis mise dans un coin près d’un grand carrefour et j’ai observé le spectacle : des voitures  étaient coincées au beau milieu du carrefour  empêchant du coup les autres d’avancer, entre deux se faufilaient les motos.

    A côté, les vélib’ passaient dans les couloirs bus (avec tout ce que j’ai vécu en roulant à vélo j’admire leur courage), j’ai même vu des gens en rollers et un bonhomme en costard se déplaçant en trottinette. Point positif, à chaque fois que  le feu passait au vert pour les piétons, les autos s’arrêtaient promptement et en tant que piéton, même si je restais sur mes gardes, il n’y avait pas trop de danger de se faire écraser.

    Ma route m’a menée le long de l’Avenue de l’Opéra jusqu’au Louvre puis le long du quai. Je suis arrivée à 12h30 à la Mairie et j’avais du coup juste assez de temps pour faire un saut au BHV.

    Célia est finalement arrivée à 13h30 et comme on avait soif, on est parties boire un Coca et manger mes deux macarons au chocolat. En y allant, au beau milieu de la foule, un homme s’approche de nous et nous demande le chemin pour aller rue St. Michel.

    Comme Célia lit les articles de mon blog, elle était au courant de mes trois questions existentielles et on a bien rigolé ensemble. « Tu vois », je lui ai dit, « je n’invente rien, tu es mon témoin».

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    6 commentaires
  •  

    academie

     

     

    Voilà les filles, je suis de retour de mon séjour extraordinaire à Paris et comme promis, je vais tout vous raconter.

    Tout d’abord la raison de mon déplacement.

     Vous vous souvenez du concours de mannequins pour lequel certaines d’entre nous avaient été contactées et pour lequel j’ai fait un peu de pub comme ça calait bien avec mon article « Jungle Queen « ? Célia, qui nous avait contactées à l’époque, et moi étions restées en contact et un jour elle m’a envoyé un e-mail pour me dire que j’étais invitée à assister à la finale du concours en remerciement de la pub.

    La finale a eu lieu samedi 26 au VIP Room (célèbre discothèque), rue de Rivoli  et je vous en parlerai évidemment, mais un peu plus tard.

    En raison de la polémique dans Glamour avec les blogueuses  payées etc. je tiens à préciser que rien n’a été et n’est sponsorisé.  J’ai pu profiter de tout ça grâce à Célia qui a d’ailleurs terminé son intérim à l’agence.

    Je suis donc arrivée à Paris sans problème, sous un soleil radieux, les rues étaient encore relativement calmes. Comme je n’étais pas pressée, j’ai fait le trajet de la gare du Nord jusqu’aux grands magasins à pied.

    Arrivée aux Galeries qui étaient encore fermées, j’ai fait un tour devant les vitrines sous le chant d’oiseaux sortant des haut-parleurs du magasin.

    Puis j’ai pris une route menant à l’Académie de Musique et de Danse dont vous pouvez voir  la photo ci-dessus, et me suis retrouvée devant un magasin Lancel. Une vitrine était recouverte de papier vichy rose avec deux trous à travers lesquels on pouvait admirer le fameux sac Brigitte Bardot dont Katia nous avait parlé.

    Dans la vitrine à côté, il y avait évidemment d’autres sacs. Voici une petite idée des prix si jamais ça vous tente.

     

    lancel 

    Les magasins enfin ouverts, je me suis d’abord mise à la recherche des macarons Pierre Hermé, niveau -1 dans les Galeries Lafayette. Pour faire court, malgré l’indication d’une gentille vendeuse, je ne les ai pas trouvés. Le comptoir est caché quelque part parmi les présentoirs de chaussures et je ne l’ai pas vu. Heureusement j’avais vu le comptoir des macarons Ladurée au Printemps, auquel  je me suis rendue et, sans faire la queue, j’ai pu acheter un macaron mimosa, parfum sorti tout récemment, et deux au  chocolat. Désolée, j’ai oublié de prendre des photos, mais j’en ai trouvé une sur le Net. C’est vrai que c’est vachement bon.

     

    bolero

    Macarons Mimosa de Ladurée© Bolero 2009

    Voilà pour le premier chapitre de mon séjour. La suite demain.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    20 commentaires
  • choo 

     

    Vous-vous souvenez de la chasse aux chaussures Jimmy Choo dans Londres  dont je vous ai parlé début mai? Elles ont été finalement trouvées après 3 semaines !!!  par Tina Saul qui les a suivies  grâce aux  indices donnés sur le site Web Foursquare  et sur Twitter. La porte- parole de la marque a indiqué qu’une  telle chasse serait certainement organisée de nouveau dans une autre grande ville , sans préciser laquelle. Affaire à suivre...

    reutersLa paire de baskets qui a été gagnée

    Crédit photo: Reuters/Arie Esiri/Handout

    Rendez-vous sur Hellocoton !

     

     

    Do you remember the hunt for Jimmy Choo shoes in London in April  ? They were found by Tina Saul who had been chasing them for three weeks on Web sites Foursquare and Twitter. A spokeswoman of the brand said that there could be a chase in another major city soon but without telling where.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique