•  

     lancel-copie-1

     

    Après avoir acheté mes macarons j’ai évidemment fait un tour dans le Printemps et les Galeries Lafayette.  J’étais carrément assommée par le choix et surtout très contente de voir les vêtements des marques que je ne connaissais qu’à travers les magazines de mode jusque là.

    Ne me demandez pas de quel magasin je vais vous parler maintenant, comme les deux sont presque côte à côte, je ne me souviens plus. En tout cas j’ai tout  d’abord  fait un « étage luxe »,  Louis Vuitton, Valentino, etc. etc.  Il y a une sorte de mini-boutique pour chaque marque avec des vendeurs et des vendeuses prêts à vous servir. 

     A ma grande surprise, ils m’ont tous dit « Bonjour » avec un grand sourire. C’est normal, allez- vous me dire, ce sont des vendeurs. Oui, oui, je sais mais je dois préciser que je n’étais pas habillée dans une de mes belles tenues mais en touriste (chaussures confortables pour marcher, sac à main plus sac à dos), et à moins d’être une milliardaire déguisée en pauvre petite fille pour faire une émission de caméra cachée, ils se doutaient bien que je n’étais là que pour regarder.

     

    home top de 

    Je faisais donc mon petit tour, disant bonjour aux vendeurs comme si j’étais une habituée des lieux, et me voilà devant la mini-boutique de Lancel. Deux jolies vendeuses me disent bonjour, je souris et admire les beaux sacs à quelque distance quand-même. 

     Arrive alors un couple, l’homme habillé normalement, la femme, trentenaire je dirais, mini robe fleurie à volants et grand sac de marque bling-bling autour de l’épaule. Elle s’arrête, entre dans la boutique et prend un sac, le passe autour de son autre épaule et se met devant le miroir de la boutique. Se tournant de gauche à droite, elle s’admire dans le miroir avec le sac puis l’enlève, le rend aux vendeuses, rejoint son accompagnateur et les deux repartent.

    Les deux vendeuses n’ont rien dit mais le regard qu’elles se sont échangé disait tout. J’ai fait un petit sourire d’amusement et j’ai continué ma route…

     

    kitten

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    21 commentaires
  •  

    academie

     

     

    Voilà les filles, je suis de retour de mon séjour extraordinaire à Paris et comme promis, je vais tout vous raconter.

    Tout d’abord la raison de mon déplacement.

     Vous vous souvenez du concours de mannequins pour lequel certaines d’entre nous avaient été contactées et pour lequel j’ai fait un peu de pub comme ça calait bien avec mon article « Jungle Queen « ? Célia, qui nous avait contactées à l’époque, et moi étions restées en contact et un jour elle m’a envoyé un e-mail pour me dire que j’étais invitée à assister à la finale du concours en remerciement de la pub.

    La finale a eu lieu samedi 26 au VIP Room (célèbre discothèque), rue de Rivoli  et je vous en parlerai évidemment, mais un peu plus tard.

    En raison de la polémique dans Glamour avec les blogueuses  payées etc. je tiens à préciser que rien n’a été et n’est sponsorisé.  J’ai pu profiter de tout ça grâce à Célia qui a d’ailleurs terminé son intérim à l’agence.

    Je suis donc arrivée à Paris sans problème, sous un soleil radieux, les rues étaient encore relativement calmes. Comme je n’étais pas pressée, j’ai fait le trajet de la gare du Nord jusqu’aux grands magasins à pied.

    Arrivée aux Galeries qui étaient encore fermées, j’ai fait un tour devant les vitrines sous le chant d’oiseaux sortant des haut-parleurs du magasin.

    Puis j’ai pris une route menant à l’Académie de Musique et de Danse dont vous pouvez voir  la photo ci-dessus, et me suis retrouvée devant un magasin Lancel. Une vitrine était recouverte de papier vichy rose avec deux trous à travers lesquels on pouvait admirer le fameux sac Brigitte Bardot dont Katia nous avait parlé.

    Dans la vitrine à côté, il y avait évidemment d’autres sacs. Voici une petite idée des prix si jamais ça vous tente.

     

    lancel 

    Les magasins enfin ouverts, je me suis d’abord mise à la recherche des macarons Pierre Hermé, niveau -1 dans les Galeries Lafayette. Pour faire court, malgré l’indication d’une gentille vendeuse, je ne les ai pas trouvés. Le comptoir est caché quelque part parmi les présentoirs de chaussures et je ne l’ai pas vu. Heureusement j’avais vu le comptoir des macarons Ladurée au Printemps, auquel  je me suis rendue et, sans faire la queue, j’ai pu acheter un macaron mimosa, parfum sorti tout récemment, et deux au  chocolat. Désolée, j’ai oublié de prendre des photos, mais j’en ai trouvé une sur le Net. C’est vrai que c’est vachement bon.

     

    bolero

    Macarons Mimosa de Ladurée© Bolero 2009

    Voilà pour le premier chapitre de mon séjour. La suite demain.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    20 commentaires
  • charb

    Voilà mes ami(e)s.  Le grand jour est arrivé. Je vous présente mon outfit pour ma virée à Paris ce week-end. Robe choisie par vos soins, chaussures (Voglioti) et pochette (Lancaster) par les miens.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    26 commentaires
  • choo 

     

    Vous-vous souvenez de la chasse aux chaussures Jimmy Choo dans Londres  dont je vous ai parlé début mai? Elles ont été finalement trouvées après 3 semaines !!!  par Tina Saul qui les a suivies  grâce aux  indices donnés sur le site Web Foursquare  et sur Twitter. La porte- parole de la marque a indiqué qu’une  telle chasse serait certainement organisée de nouveau dans une autre grande ville , sans préciser laquelle. Affaire à suivre...

    reutersLa paire de baskets qui a été gagnée

    Crédit photo: Reuters/Arie Esiri/Handout

    Rendez-vous sur Hellocoton !

     

     

    Do you remember the hunt for Jimmy Choo shoes in London in April  ? They were found by Tina Saul who had been chasing them for three weeks on Web sites Foursquare and Twitter. A spokeswoman of the brand said that there could be a chase in another major city soon but without telling where.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    8 commentaires
  •  

     

    NaomietSarah 2

     

    Katia, notre blogopotesse qui a fêté son premier blogoanniversaire mercredi, m’a passé le relais d’un Tag qui veut qu’on vous remontre une photo affichée dès ou peu après l'ouverture de son blog et qu’on raconte pourquoi on a créé son blog !

     

    La première photo affichée sur mon blog accompagnait un article sur Naomi Campbell qui allait avoir 40 ans (elle les a fêtés pendant le festival de Cannes à Cannes) et de sa phrase dans laquelle elle disait qu’elle admirait Sarah Brown parce qu’elle ne se souciait guère de son apparence.

     

     

     

    Pourquoi ai-je créé le blog ?

     

    Au fait, j’ai plutôt gardé ce blog. Je m’explique:

     

    En début d'année, en surfant j’ai vu tous ces blogs de vide-dressing et je me suis dit que ce serait une bonne manière de me séparer de mes vêtements. J’ai donc créé le blog Tartangirlswardrobe (l’armoire de Tartangirl), Tartangirl parce que j'ai habité pendant trois ans en Ecosse. Mais en regardant ces blogs de vide-dressing de plus près, je me suis rendue compte que ce sont des sites de vraies fashionistas qui achètent des robes à 250 Euros et plus chez de grandes marques pour les porter une fois et les revendre tout de suite ou qui achètent des chaussures à 200 Euros pour se rendre compte à la maison qu’elles taillent deux fois trop grandes ou petites (on en connaît au moins une, n’est-ce pas Katy ?). Je n’y avais pas ma place.

     

    Du coup, j’ai abandonné l’idée et j’ai failli supprimer ce blog mais comme j’avais quelques sujets en tête (le régime qui marche, les pubs réalisées avec les faux cils) je me suis dit que j’allais continuer quand même et que je verrai bien comment ça allait marcher.

     

    Et puis j’ai été acceptée par Katia dans la communauté de Sois belle et sois toi, et j’ai trouvé des blogopotes et blogopotesses. Et du coup je suis très heureuse d’avoir gardé mon blog.

     

    Voilà, normalement je devrais maintenant désigner 6 autres blogueurs qui doivent faire pareil mais je n’en nomme que quatre:

     

    Katy de Ma petite mode<br>

    Mademoiselle S<br>

    Amélie d’Oh my robes<br>

    Miss Café<br>

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    14 commentaires
  •  

     Season3Motel-36a 

     

    Après un petit silence me revoilà de nouveau. Aujourd'hui, je vous présente une marque de vêtements de stars qui m'a été recommandée par une amie (elle a aussi préparé ce petit texte de présentation) : la marque Motel

       

    Motel est née en 1999, à l'époque où les vêtements vintage et d'occasion deviennent tendance sur la côte ouest des Etats-Unis. Les créateurs ont ainsi pris conscience d'une réalité : le public avait besoin d'une marque d'inspiration vintage.

     

     

              13 1a                                                  

     

    Motel offre une ligne de vêtements et d'accessoires d'une grande mixité de styles. Elle permet à la jeune fashionista d'avoir des tops et des robes originaux à prix abordables.  Alors que le nom Motel peut évoquer pour certains des images d’établissements bas de gamme et mal famés, il cherche surtout à rappeler l’idée du coût de la vie abordable du modèle américain, à l’origine des Motels, tout en y associant le fantasme collectif d’un lieu glamour, fascinant et un peu effrayant, entre Alfred Hitchcock, et Betty Paige. La marque permet à la jeune fashionista britannique d’avoir un magasin d’occasion sympathique, à son image et aux prix abordables allant de 30€ pour un top à 50€ pour une robe.

     

      

      moterj                                                                        

       

    La spécificité de la marque tient au fait qu'elle ne cesse de réinventer des vêtements vintage pour créer un style punk, décalé, rétro et décontracté.
    C'est pourquoi Motel a été rapidement remarquée par des magazines de mode comme WAD, Grazia, Cosmopolitan, Harpers Bazaar, In-Style, Now, Reveal et Look.

        

                                                                                                                Image 3-r  

     

          

     

    Si la presse s'emballe, l'élite de la mode n'est pas en reste...  comme les tops models Gisele Bundchen, Claudia Schiffer ou Naomi Campbell qui l'ont déjà adopté, et par des personnalités du monde de la musique comme Duffy, Kate Nash, The Saturdays, Bo Pepper... 

     

     

    pixielott

     

     

    Son succès a traversé l'océan, et Motel est ainsi devenue une valeur sûre sur le marché de la mode britannique et elle vient aujourd'hui conquérir le coeur des Françaises. En effet, la collection de la marque sera en vente en Septembre chez Citadium et Kiliwatch.

     

                           53710b 61773  betsy

     

       

    parrot print                                

              sunny kiss


    Motel : une marque qui ne craint pas les excès, qui innove toujours plus et qui est prête à ajouter un peu de piment dans votre garde-robe .

     

    link vers le site MotelRocks

     

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    12 commentaires





  • Mes chers blogopotes.



    Je vais avoir de la visite ce week-end donc je vais m’absenter pour quelques jours de la blogosphère. Comme je sais que je vais vous manquer terrrrriiiiiblement (mais elle se prend pour qui, celle-là ???) je vous ai préparé un petit gâteau pour rendre mon absence un peu moins amère. Je vous ai même noté la recette de ce gâteau qui est mon favori. Il réussit toujours, est simple à faire et en plus au chocolat, il plaît toujours à tout le monde.



    Allez, ne faites pas de bêtises en mon absence.



    Bisous, Tartangirl.



    GATEAU DES ILES CACAO-COCO

    Préparation : 20 mn cuisson : 25- 30 mn dans un four préchauffé à 190 °C

    Pour 6-8 personnes :

    - 175 g de chocolat noir à 70 %, coupé en dés. (ne pas prendre du chocolat dessert, il n’est pas assez riche en chocolat)
    - 125 g + 5 g de beurre mou
    - 4 blancs + 4 jaunes d’œufs
    - 100 g de sucre roux en poudre (du sucre blanc fait aussi l’affaire)
    - 125 g de noix de coco râpée finement
    - 1 cuil. à soupe de rhum
    - 1 cuil. à café d’extrait de vanille liquide
    - 1 cuil. à soupe de Maïzena
    - 1 pincée de sel

    1- Dans un grand saladier, battez les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange pâlisse. Ajoutez les 125 g de beurre mou par petits morceaux et continuez de battre.

    2- Etalez les carrés de chocolat dans une large casserole (de préférence en verre) posée sur un feu très doux. Attention, ça brûle facilement. Restez à côté en tournant avec une cuillère. Dès qu’ils sont mous à cœur, ôtez la casserole du feu, tournez pour lisser et versez dans le saladier en tournant

    3- Ajoutez la noix de coco, le rhum et la vanille. Poudrez de Maïzena, mêlez parfaitement.

    4- Mettez une pincée de sel dans les blancs d’œufs et montez-les en neige très ferme. Incorporez-les aussitôt à la pâte en tournant délicatement à la spatule de haut en bas. Allez bien jusqu’au fond mais ne mélangez pas trop. La pâte doit devenir aérée un peu comme de la mousse.

    5- Versez dans le moule à manqué anti-adhésif beurré préalablement et enfournez dans le four préchauffé à 190 °C pendant environ 25 - 30 mn à mi-hauteur. Laissez tiédir. Démoulez et saupoudrez de noix de coco râpée brunie légèrement dans une poêle anti-adhésive sur feu moyen.

    En plein été, accompagnez ce gâteau de quelques boules de sorbet au citron vert.

    Personnellement, je prépare le gâteau la veille, le mets au frigo et le sors quelques heures avant la dégustation.

    Bon appétit, mes chers.

    Rendez-vous sur Hellocoton !



    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    19 commentaires




  • Vous vous souvenez du fameux encart parfumé au Chanel N°5 que j’avais trouvé dans mon magazine Vogue et qui avait fini par parfumer nos toilettes (pendant au moins 2 semaines) ? Je vous ai demandé votre avis sur ce parfum le plus connu au monde, grâce, en outre, à Marilyn Monroe.



    Voici les résultats :



    7 personnes m’avaient laissé un commentaire.
    5 personnes me disaient qu’elles ne pouvaient pas sentir ce parfum car trop puissant et trop entêtant.
    2 personnes l’aimaient plutôt bien, dont une uniquement la version eau de toilette mixée à un autre parfum.



    Incluant moi et mon mari, cela fait 7 personnes sur 9 qui ne supportent pas ce parfum. Je me suis donc mise à la recherche sur Wikipédia des raisons pour lesquelles il est le parfum le plus vendu au monde.



    Ce parfum fut créé en 1921 par Ernest Beaux pour la couturière Coco Chanel qui voulait un parfum artificiel, fabriqué comme l’est un vêtement, et qui sentait « la femme » (?).



    Concernant le nom, la légende court que Beaux présenta à Coco deux séries d'échantillons numérotés de 1 à 5 et de 20 à 24. Coco choisit l'échantillon n°5. Et comme elle allait lancer une nouvelle collection un 5 mai (5/5) elle l’appela N°5 par superstition pour lui apporter de la chance.



    Comme Coco Chanel pensait que le parfum lui-même était plus important que le flacon, elle choisit de prendre un flacon très simple en verre avec une étiquette noire et blanche. Le design du flacon a ensuite été réutilisé pour les autres parfums de Chanel.





    Le parfum contient 80 ingrédients, fait parti des parfums dits floraux et opulents (ça on l’a bien senti !) dont la senteur de tête est le Néroli, le Ylang Ylang et un aldéhyde, un composé synthétique à odeur d’orange.



    Les femmes les plus connues qui ont fait de la pub pour ce parfum furent Marilyn Monroe, Catherine Deneuve,Carole Bouquet, Nicole Kidman et dernièrement Audrey Tautou. En 1959,Andy Warhol a fait une série de neuf tableaux avec ces fameux flacons, le propulsant sur le devant de la scène.



    C’est certainement en grande partie grâce à ces pubs que le parfum doit son succès.



    J’ai lu quelques témoignages d’utilisatrices sur le Net. Je suis arrivée à la conclusion comme c’est généralement le cas avec les parfums, que la composition chimique de la peau de l’utilisatrice joue un très grand rôle sur l’odeur finale du parfum. Et il semble que c’est d’autant plus vrai pour Chanel N°5, certainement à cause de sa richesse en composants. Les avis sur l’odeur sont quand même très partagés, plus peut-être que sur Coco Chanel ou Coco Mademoiselle.



    Quant à moi, à force de le sentir dans les chio… pardon, toilettes, et grâce à un deuxième échantillon dans le dernier Vogue, j’ai commencé à m’y habituer. Mais ce n’est pourtant pas devenu ma senteur favorite.




    P.S Comme je ne sais pas si vous allez lire les commentaires des autres, voici le commentaire que j'ai reçu de Mademoiselle S, spécialiste en la matière:


    Toutes tes infos sont exactes : Coco voulait une parfum de femme à odeur de femme.
    C'est le premier parfum aldéhydé de l'histoire de la parfumerie. Ce fut une révolution à son époque, et le début de la parfumerie moderne ...

    Info en plus si je peux me permettre : Chanel est la seule maison à proposer trois versions différentes d'un même jus. En effet la composition varie légèrement entre l'eau de toilette, l'eau de parfum et l'extrait. Alors on peut aimer une EDT (eau de toilette) et ne pas aimer l'EDP ou l'extrait ...
    Désolée de sortir ma science, mais ton article a fait renaître de vieux souvenirs ... au boulot j'étais l'experte en Chanel.


    Merci pour ces infos complémentaires, Brioche.


    Rendez-vous sur Hellocoton !





    N’oubliezpas de lire les extraits d’Amélie et de devenir son fan : http://mymajorcompanybooks.com/Auteurs/ameliephilippe/




    Do you remember my post where I told you about my not so nice encounter with a sample of Chanel N°5 in a magazine which ended in the bathroom ? I asked you to tell me how you liked the smell of the top selling perfume in the world and here are the results :

    I got 7 comments :

    5 people told me that they did not like the smell.
    2 people liked it but one as Eau de Toilette only.
    Including me and my husband that makes 7 people out of nine that do not like its scent in particular.

    So why is it the best sold perfume on Earth ? Well, have a look at a bit of history :

    The fragrance was created in 1921 by Ernest Beaux for the French designer Coco Chanel. Coco's inspiration behind the scent was to create something very artificial, something that has been made like a dress.
    br>
    The fragrance is supposedly named because she picked the fifth sample by the perfumeur, and because her new collection was to be presented on a 5th of May.

    It consists of 80 ingredients and has a floral top note of Ylang-Ylang and Neroli.

    Celebrity women like Marilyn Monroe, Catherine Deneuve, Carole Bouquet, Nicole Kidman and lately Audrey Tautou have all made some kind of promotion for this fragrance. In 1959 Andy Warhol did a series of nine silkscreens of the Chanel No. 5 bottle, once again making it the fragrance to covet.
    br> So this might be the key for its success.


    I had a look on the Web to find out what women think about the scent and the opinions are rather divided. It all seems to be connected with the womens skin chemistry, as it is generally the case with fragrances.

    The only thing I can say is that I got used to it in the long term but it still is not my favourite scent.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    24 commentaires